Élections européennes: en France, le parti de droite Les Républicains attaqué de toutes parts

Malgré 7% d'intentions de vote dans les sondages, l'électorat du groupe Les Républicains (LR) est hautement convoité par ses concurrents de droite - le Rassemblerment National de Jordan Bardella et Marine le Pen et Reconquête ! d'Éric Zemmour. En cette fin de campagne, avant le scrutin des 8 et 9 juin prochains, les deux partis passent à l'offensive contre la tête de liste LR, François-Xavier Bellamy.

Chez Reconquête !, les voix de LR sont cruciales pour franchir les 5% des suffrages et envoyer des députés au Parlement européen à Strasbourg. Cette semaine, la tête de Liste Marion Maréchal choisit de tacler François-Xavier Bellamy en direct lors d'un débat télévisé. « Votre huitième de liste [...] s’est exposée à côté, et à plusieurs reprises, de l'ancien président du FTP, qui est la branche française des [...] islamistes turcs », déclare-t-elle. L'eurodéputé sortant, qui s’abstenait jusqu’à présent d'attaquer ses adversaires, lance alors : « J’ai été attaqué aussi par quelqu’un qui a dit que, parce que j’étais chrétien, j’étais plus dangereux pour le pays que le communautarisme islamique. Ce quelqu’un, c’est le numéro 2 de votre liste ».

À lire aussiÉlections européennes : une question de survie politique pour Les Républicains


Lire la suite sur RFI