Élections européennes 2024: le couple franco-allemand à l'épreuve

Les élections européennes ce 9 juin se sont soldées par des défaites cinglantes pour les dirigeants en France et en Allemagne qui sont aujourd'hui affaiblis. Une situation qui nuit à la stabilité et au dynamisme du couple franco-allemand. La dissolution en France rebat les cartes et inquiète à Berlin où des élections anticipées ont été exclues par le porte-parole du chancelier Scholz.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Réclamée par l'extrême droite et des ténors conservateurs, l'idée de législatives anticipées n'a été envisagée « à aucun moment, pas une seconde » en Allemagne, a estimé lundi le porte-parole du chancelier Steffen Hebestreit, pointant la différence entre les systèmes politiques français et allemand.

À lire aussiDissolution de l'Assemblée: le coup de poker du président français que personne n'attendait

Le quotidien conservateur Die Welt salue la décision d’Emmanuel Macron en France de dissoudre l’Assemblée nationale et regrette que « l’arrogance » d’Olaf Scholz ne conduise pas à une décision similaire en Allemagne. Mais hormis ce commentaire qui relève d’abord de la politique intérieure allemande, la surprise pour ne pas dire la stupéfaction, l’emporte ici après la décision du président français, et les inquiétudes pour l’avenir accompagnent cette surprise.


Lire la suite sur RFI