Élection en Catalogne: les indépendantistes perdent leur majorité face aux socialistes

Les partis indépendantistes, qui dirigent la Catalogne depuis une décennie, ont perdu ce dimanche 12 mai leur majorité au parlement régional. Ce scrutin a été remporté par les socialistes du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, six ans et demi après la tentative de sécession de 2017.

En Catalogne, après le dépouillement de plus de 98% des bulletins de vote, les trois formations indépendantistes dont celle de Carles Puigdemont, qui disposaient jusqu'ici de la majorité au parlement régional, n'ont obtenu que 59 sièges. C'est la première fois depuis 1984 qu'elles sont dépourvues de la majorité.

Les socialistes, eux, obtiennent 42 sièges, soit neuf de plus qu'à l'élection dernière. Cette victoire des socialistes met fin à une décennie de gouvernements séparatistes. Avec une majorité absolue de 68 sièges, la formation d'une coalition gouvernementale paraît toutefois inévitable.

Dans le détail, le parti de Carles Puigdemont, Junts per Catalunya (Ensemble pour la Catalogne), a remporté 35 sièges. L'autre grand parti séparatiste, ERC (Gauche républicaine de Catalogne) de l'actuel président régional Pere Aragonès, a lui perdu beaucoup de terrain et obtient 20 sièges tandis que l'autre parti indépendantiste d'extrême gauche CUP a obtenu quatre sièges. Lors du précédent scrutin régional en février 2021, ces trois formations avaient obtenu au total 74 sièges, permettant au bloc indépendantiste de continuer à diriger la région.

Un jeu d'alliances


Lire la suite sur RFI