Élections au Maroc : les enjeux du scrutin

·1 min de lecture
La campagne électorale s'achève ce mardi 7 septembre au soir, marquée par l'absence de grands meetings politiques en raison de la pandémie
La campagne électorale s'achève ce mardi 7 septembre au soir, marquée par l'absence de grands meetings politiques en raison de la pandémie

La campagne électorale pour les trois élections cruciales du royaume prévues le même jour, ce 8 septembre, a débuté jeudi 26 août. Elles sont plus que décisives pour le parti islamiste du PJD, à la tête de la coalition gouvernementale marocaine depuis 2011. Cet événement, qui n?a jamais eu lieu au Maroc, est considéré comme une page de l?histoire qui va s?écrire puisque les 18 millions de Marocains, dont près de la moitié sont des femmes, vont devoir élire leurs 395 députés de la Chambre des représentants et leurs 31 000 élus communaux et régionaux. Mais eu égard à la situation épidémiologique, ces élections se tiendront à campagne, tracts et rassemblements très réduits. Côté pronostics, la course disputée entre le PJD, le PAM, le RNI et l?Istiqlal semble très serrée : soit 4 partis favoris sur 32, jugés peu crédibles voire méconnus.

À LIRE AUSSIMaroc : aux urnes, citoyens? !

Quelle majorité pour gouverner ?

Pour comprendre l?enjeu de ces élections, il est important de savoir qu?en termes de participation, les statistiques officielles arrêtées le 30 juillet 2021 font ressortir que près de 18 millions de citoyens se sont inscrits pour y participer, soit 2 280 898 nouveaux électeurs par rapport aux dernières échéances électorales. En termes de genre, 54 % sont des hommes et 46 %, des femmes.

Pour les législatives, l?enjeu est de désigner un parti qui se chargera de former la nouvelle coalition gouvernementale. La nouveauté cette année est la création de circonsc [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles