Élections au CFCM : tentative avortée pour donner plus de pouvoir aux fidèles

·1 min de lecture
Mohammed Moussaoui (deuxième à partir de la gauche), président du CFCM, aux côtés de Chems-eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée de Paris (deuxième à partir de la droite). 
Mohammed Moussaoui (deuxième à partir de la gauche), président du CFCM, aux côtés de Chems-eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée de Paris (deuxième à partir de la droite).

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) s?est réuni dimanche en assemblée générale (AG) extraordinaire à Bagnolet (Seine-Saint-Denis). Son président, Mohammed Moussaoui, souhaitait dépoussiérer les statuts de l?instance représentative de l?islam de France née en 2003. À l?origine, les fondateurs du CFCM, cornaqués par le ministère de l?Intérieur dont le bureau des cultes gère les affaires religieuses, avaient imaginé un système électoral panaché entre « suffrage universel » ? un fidèle, une voix ? modéré par une proportion de membres désignés par les fédérations musulmanes qui composent le CFCM.

Élus et cooptés forment jusqu?à présent le CFCM. De 20 % de ses membres à sa naissance, les « cooptés » non issus du suffrage des fidèles représentent aujourd?hui près de 50 % des conseillers du CFCM. Son actuel président, Mohammed Moussaoui, élu en 2020 grâce aux voix des électeurs et sans aucun membre coopté, a proposé aux 86 représentants de l?islam de France présents à l?AG d?abandonner le système de cooptation pour transformer cette assemblée de notables musulmans en véritable porte-parole du terrain.

À LIRE AUSSIMohammed Moussaoui et Chems-eddine Hafiz, un drôle de tandem au CFCM

De la Mosquée de Paris aux Frères musulmans

Pourtant très minoritaires avant d?ouvrir la séance, les partisans de la réforme n?ont échoué que de 4 voix. C?est la Mosquée de Paris et son recteur Chams-eddine Hafiz à la tête d?une coalition hétéroclite comprenant l?ex-UOIF (1 seul élu [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles