Élections américaines de mi-mandat : Kari Lake, protégée de Donald Trump, échoue en Arizona

© Alexandra Buxbaum/Sipa USA/Sipa

La candidate républicaine Kari Lake n’a pas remporté le siège de gouverneur dans l’État clé de l’Arizona , au terme d’une compétition très serrée et tendue avec sa rivale démocrate, Katie Hobbs, selon des résultats définitifs publiés lundi soir. Pourtant, cette femme de 53 ans, qui revendique le surnom de « Trump en jupon » dont la gauche l'a affublée, a été l'une des personnalités marquantes de cette campagne. Elle était vue comme l'un des lieutenants du milliardaire pendant les élections de mi-mandat. Cette défaite signe un nouveau revers pour l’ex-président, Donald Trump, après la victoire, sur le fil, des démocrates au Sénat . Le républicain devrait pourtant annoncer prochainement sa candidature à la présidentielle de 2024.

Lire aussi - Après les élections américaines de mi-mandat, l’ex-président Donald Trump est mis sur la défensive

« Les habitants de l’Arizona savent quand on les arnaque »

Ancienne présentatrice du journal sur l’antenne locale de la chaîne Fox, Kari Lake fait partie des républicains qui prétendent encore que l’élection présidentielle de 2020 était truquée. Après sa défaite, elle a tweeté lundi soir :  « Les habitants de l’Arizona savent quand on les arnaque. » Même son de cloché du côté de son mentor Donald Trump, qui a immédiatement dénoncé, sans aucune preuve, la validité du scrutin sur son réseau Truth Social. « Ouah ! Ils viennent de voler l’élection à Kari Lake. C’est vraiment grave ! »


Lire la suite sur LeJDD