Élections allemandes : l’Europe, cette grande absente

·1 min de lecture
Les trois principaux candidats à la chancellerie allemande, Olaf Scholz (SPD), Armin Laschet (CDU) et Annalena Baerbock (Verts).  
Les trois principaux candidats à la chancellerie allemande, Olaf Scholz (SPD), Armin Laschet (CDU) et Annalena Baerbock (Verts).

Si on avait besoin de la preuve que l?Europe et la relation franco-allemande ne sont pas au c?ur de la campagne pour les élections législatives en Allemagne, prévues dimanche, c?est Annalena Baerbock qui l?a donnée début septembre. Tandis qu?Armin Laschet (CDU) et Olaf Scholz (SPD) se succédaient à Paris dans la même semaine pour rencontrer Emmanuel Macron, la candidate des Verts était montée sur ses grands chevaux et s?était exclamée qu?il lui semblait plus important à trois semaines des élections de passer le plus de temps possible auprès de ses concitoyens plutôt que d?aller poser pour une photo à Paris. « Je me félicite des bonnes relations avec le gouvernement et le président français, avait ajouté la candidate de ce parti résolument proeuropéen. Je me réjouis de les approfondir après les élections. » Dans l?entourage de l?Élysée, on faisait savoir que ni les Verts ni les libéraux n?avaient demandé un rendez-vous au président de la République. S?ils l?avaient fait, ils auraient bien entendu été les bienvenus.

Annalena Baerbock a déjà annoncé que, si elle était élue, elle effectuerait son premier voyage de chancelière à Bruxelles. Olaf Scholz s?est, lui, prononcé pour Paris. « La coopération franco-allemande, a déclaré le social-démocrate, est centrale pour faire avancer l?Europe et parvenir à la souveraineté européenne. Et c?est, je crois, une bonne tradition. » Il n?y a qu?Armin Laschet, pourtant plénipotentiaire fédéral chargé des relations culturell [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles