Élections en Allemagne: premier débat télévisé des trois candidats à la chancellerie

·1 min de lecture

Quatre semaines avant des élections fédérales très attendues en Allemagne, les trois candidats en lice pour la chancellerie se sont affrontés ce dimanche soir lors d'un débat télévisé. Depuis quelques jours, les sondages donnent un avantage au SPD d'Olaf Scholz qui devance désormais les deux autres partis.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Deux plus un. Le débat entre les trois candidats a surtout été marqué par de vifs échanges entre le chrétien-démocrate Armin Laschet et la verte Annalena Baerbock.

Armin Laschet sur la défensive n’avait rien à perdre et a choisi l’attaque. Il a dénoncé les propositions des écologistes sur le climat mettant en danger l’industrie allemande et le risque d’un gouvernement avec le parti de gauche Die Linke. La CDU est pour lui le mouvement du changement dans la stabilité. « J’ai toujours dû affronter des vents contraires. Aujourd’hui également, admet Armin Laschet. Mais ne sentons-nous pas le vent du changement ? Dans un tel moment, il faut être résolu, fiable et avoir une boussole. »

À lire aussi : Législatives en Allemagne: Merkel vole au secours du candidat conservateur en difficulté

Annalena Baerbock, grande favorite au printemps et aujourd’hui en troisième position, a attaqué le statu quo du gouvernement sortant et ses deux adversaires. Mais elle pourrait bien conclure une coalition avec l’un ou l’autre à l’automne. « Deux options sont en lice dans cette élection : continuer comme la grande coalition, ne pas agir et fuir les problèmes ou bien un renouveau politique », assure Annalena Baerbock.

Le placide Olaf Scholz s’est présenté comme un homme politique d’expérience, un grand argentier responsable qui a su gérer le pays dans la crise et a défendu son programme social. « Nous avons vu durant les derniers mois ce que la solidarité signifie pour notre société et mon souhait est que cela vaille pour l’avenir et imprègne notre pays », affirme Olaf Scholz.

Dans un sondage à chaud, 36% des personnes interrogées ont estimé qu’Olaf Scholz était le gagnant du débat devant ses deux adversaires.

À lire aussi : Élections en Allemagne: les sociaux-démocrates de retour dans le jeu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles