Une élection de Mariani "serait très grave pour le pays", selon Castex

·1 min de lecture
Jean Castex le 22 juin à Paris

L'élection du candidat RN Thierry Mariani à la tête de la région Paca dimanche "serait très grave pour le pays", assure le Premier ministre Jean Castex dans un entretien au Figaro vendredi soir.

Soucieux de l'abstention, le chef du gouvernement estime aussi que "les Français ont la tête ailleurs. Cela me préoccupe. On sort pourtant de dix-huit mois où les pouvoirs politiques - élus comme gouvernement - se sont décarcassés pour sortir le pays de la crise".

Le président sortant LR de Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Renaud Muselier, devancé dans les précédentes enquêtes d'opinion, est donné vainqueur d'une courte tête face au candidat RN Thierry Mariani au second tour des régionales par le premier sondage publié dans l'entre-deux-tours.

Selon ce sondage Ifop-Fiducial pour LCI et le Figaro, Renaud Muselier obtiendrait 51% de suffrages, contre 49% à son adversaire, avec un taux d'abstention de 65%, soit légèrement moins que les 66,3% du premier tour dans la région.

"J'ai la conviction que les Français ne remettent pas en cause l’action du gouvernement que je conduis, assure encore au Figaro M. Castex, nommé il y a près d'un an à Matignon, et qui se veut "le premier ministre de la crise sanitaire et économique jusqu’au terme de ma mission", mais se dit aussi "prêt, avant de devenir un premier ministre de campagne, à mener d’autres réformes".

Parmi celles-ci, souligne-t-il, "personne ne me fera croire qu’il ne faut pas une réforme des retraites. Ce ne sera pas la même, ce qui me convient bien". Et d'ajouter : "Il faut la faire, mais il faut aussi choisir le bon moment".

cs/dch

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles