Élection de Joe Biden : Melania Trump incite son mari à concéder sa défaite

·2 min de lecture

Selon CNN, Melania Trump ferait partie des quelques proches recommandant à Donald Trump de concéder sa défaite. Mais le président américain semble tenir tête.

La transition commence, peu à peu, mais sans Donald Trump. Depuis que les médias américains ont annoncé samedi la victoire de Joe Biden en Pennsylvanie, lui permettant de franchir le cap des 270 grands électeurs nécessaires à la victoire à l'élection présidentielle, le milliardaire s'enferme dans le déni. Martelant que son adversaire ne le dépasse qu'à cause de votes «illégaux», ainsi qu'il qualifie les bulletins par correspondance arrivés après le 3 novembre mais postés avant -et qui sont bien légaux selon les lois en vigueur dans différents États-, Donald Trump n'a toujours pas concédé sa défaite, première étape traditionnelle à une transition pacifique du pouvoir.

Si certains de ses proches -dont ses fils Donald Jr et Eric, et son avocat personnel Rudy Giuliani- continuent de crier à la fraude sans preuve tangible, d'autres tentent de le raisonner. Selon CNN, Melania Trump, qui n'a pas été vue depuis son apparition aux côtés de son mari tôt mercredi matin, fait partie de ceux qui conseillent à Donald Trump de reconnaître sa défaite. «Le peuple américain mérite des élections justes. Chaque vote légal -non pas illégal- doit être comptabilisé. Nous devons protéger notre démocratie avec une transparence complète», a-t-elle tweeté dimanche, adoptant une partie de la rhétorique de son mari mais pas sa virulence.

Jared Kushner, gendre et conseiller du président américain, considéré comme un des artisans de la victoire de 2016, se tiendrait sur la même position en appelant son beau-père à reconnaître sa défaite. Ivanka Trump, la fille du président, s'est faite bien plus discrète que ses frères sur les réseaux sociaux, appelant à ce que «chaque vote légal soit compté» : «Chaque vote illégal ne devrait pas l'être. Cela ne(...)


Lire la suite sur Paris Match