Élection du bureau de l'Assemblée en RDC: les candidats de l'Union sacrée seuls en course

·2 min de lecture

L’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale en RDC est maintenue pour le 3 février, date de la clôture de la session extraordinaire convoquée à cet effet. La liste définitive des candidats retenus a été publiée ce dimanche 31 janvier. Plusieurs dossiers ont été recalés, sauf ceux de l’Union sacrée de Félix Tshisekedi.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Trois personnalités avaient déposé leurs dossiers pour concourir au poste de président de l’Assemblée nationale. Candidat indépendant, Fabrice Bandenonga a été écarté. Le bureau d’âge explique sa décision notamment par le fait qu’il a été présenté ni par son parti ni par son regroupement.

Membre du FCC de Joseph Kabila, Jean Kimbunda a été également écarté de la course. On reproche à son dossier l’absence de la lettre de consentement de son parti, mais aussi le fait qu’il se soit présenté en indépendant et bien plus à un poste réservé à la majorité.

Christophe Mboso N'Kodia Pwanga, président du bureau provisoire et tête d’affiche du ticket soutenu par Félix Tshisekedi, reste donc candidat unique. Il en va de même pour le poste de premier vice-président. Jean-Marc Kabund, président intérimaire de l’UDPS de Félix Tshisekedi, est le seul dont la candidature est maintenue. Le dossier de Justin Kiluba du Palu a été mis de côté. La raison, selon le bureau d’âge, se rapporte à l’absence de la lettre de consentement de son regroupement.

En ce qui concerne le poste de deuxième vice-président, Justin Banywesize, de l’Union sacrée, est lui candidat unique.

Les dossiers de Joseph Kokonyangi du FCC et de Jacques Djoli du MLC de Jean-Pierre Bemba ont été également écartés. Les deux se présentaient en indépendants au poste de rapporteur où la candidature de Joseph Lembi, portée par l’Union sacrée, a été maintenue.

Le seul poste où il y aura match reste donc celui de rapporteur adjoint où Shisso Nkongolo, de l’Union sacrée, sera en concurrence avec Colette Tshomba, du FCC.

Mais les candidats recalés ou invalidés promettent de saisir la justice. Au nom du collectif qu'ils ont mis en place, Jean Kimbunda, candidat indépendant au poste de président du bureau définitif, estime que le président du bureau d'âge ou président provisoire n'a pas le droit de disqualifier ceux qui ont posé leurs candidatures.

► À lire aussi: RDC: haute tension à l'Assemblée nationale