Élection américaine : une attente qui pourrait être pire que celle du duel Bush-Al Gore, selon la spécialiste des États-Unis Marie-Christine Bonzom

franceinfo
·1 min de lecture

L'élection présidentielle américaine se décidera-t-elle devant la justice ? Alors que le dépouillement des bulletins se poursuit mercredi 4 novembre, Donald Trump a déjà revendiqué la victoire et dénonce des fraudes électorales. "Le contentieux peut être développé par Donald Trump, mais aussi par Joe Biden dans plusieurs États indécis : la Pennsylvanie, le Michigan, le Wisconsin, mais aussi la Géorgie et peut être d'autres États comme le Nevada", déclare ce mercredi sur franceinfo Marie-Christine Bonzom, politologue, journaliste, spécialiste des États-Unis.

>> Retrouvez en direct les dernières informations sur l'élection présidentielle américaine

franceinfo : Vous avez couvert sept élections présidentielles américaines, on est là dans l'inédit?

Marie-Christine Bonzom : On est dans l'inédit et en même temps pas tout à fait. C'est ainsi que les choses se passent en général, il faut attendre que le dépouillement ait lieu, et bien souvent cela prend du temps et on voit qu'à la faveur du temps un candidat peut être en tête dans tel État et ensuite se retrouver mené. Ce qui est inédit, c'est la réaction de Donald Trump cette nuit, quand il a dit qu'il déclarait la victoire alors qu'hier, il avait dit (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi