«Les électeurs du RN ne sont pas nos ennemis», c'est «l'idéologie de l'extrême droite qu'il faut combattre»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron  l'a affirmé samedi à Marseille : le 24 avril est un référendum pour ou contre l'écologie . Est-ce de la sincérité ou du calcul politique ? Selon Sabrina Agresti-Roubache, productrice marseillaise et soutien du président-candidat, "c'est de la sincérité". La conseillère spéciale de la région Sud était l'invitée de Jean-Pierre Elkabbach dimanche sur Europe 1 et CNews. D'après elle, le candidat à la présidentielle a "entendu les messages du pays et les messages de la jeunesse". Et d'ajouter qu'il ne "fait pas de calcul politique", en prenant l'exemple du plan "Marseille en grand" , lancé par Emmanuel Macron en septembre 2021 : "Au départ, quand il le fait, il n'a pas d'amis en politique."

>> Retrouvez l'interview politique tous les samedis et dimanches matins à 8h02 sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

"On n'est pas ennemis entre Français"

D'après la conseillère spéciale, Marseille en grand est "une vision, c'est quelque chose où il veut nous emmener parce qu'il a entendu" la population. Sabrina Agresti-Roubache estime que lors de son meeting samedi à Marseille, le président-candidat a essayé de convaincre les Français n'ayant pas voté pour lui, tout en les enjoignant à suivre "sa vision, son regard".

Pour elle, le "grand rassemblement", une notion faisant écho à la théorie du "grand remplacement" , souvent mis en avant par l'extrême droite, "c'est ça" : réunir l'ensemble des Français. Dans son ouvrage Moi la France, je la kiffe !, Sabrina A...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles