Publicité

Les électeurs de Floride voteront en novembre sur une protection du droit à l'avortement

Un amendement à la Constitution de Floride limitant "l'ingérence de l'État dans l'avortement" sera proposé au vote lors des élections de novembre, a décidé lundi la Cour suprême de cet État conservateur. Une décision distincte a en revanche permis l'entrée en vigueur, le mois prochain, d'une loi interdisant l'IVG au-delà de six semaines de grossesse.

La Cour suprême de Floride a validé lundi 1er avril l'inscription sur les bulletins de vote aux élections américaines de novembre d'un amendement garantissant le droit à l'avortement, de plus en plus menacé dans les États dirigés par les républicains.

Ce succès des militants du droit à l'avortement dans leur lutte pour mettre cette question au cœur de la campagne a été néanmoins nettement tempéré par une décision rendue simultanément par la plus haute juridiction de cet État du sud-est, autorisant l'entrée en vigueur d'une loi interdisant l'IVG au-delà de six semaines de grossesse.

Le président sortant démocrate Joe Biden a fait de la protection du droit à l'interruption volontaire de grossesse un axe de sa campagne face à son prédécesseur républicain Donald Trump.

Une pétition citoyenne ayant rassemblé le nombre requis de quelque 900 000 signataires propose qu'un amendement à la Constitution de Floride "limite l'ingérence de l'État dans l'avortement".

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
États-Unis : une enquête pointe l'impact de l'interdiction de l'avortement en Louisiane
Présidentielle américaine : les restrictions à l'avortement en Floride au cœur des débats
Après Roe vs Wade, la Cour suprême américaine se penche sur le sort de la pilule abortive