Un éléphant ça trompe énormément : 45 ans après, Christophe Bourseiller se souvient

Vous aviez 19 ans quand le film fut tourné en 1976. Que faisiez-vous à l'époque ?

Christophe Bourseiller : J'étais en hypokhâgne au lycée Condorcet, à Paris. Je n'étais absolument pas comédien et n'avais aucune intention de le devenir, même si mes parents étaient acteurs. C'est le réalisateur Yves Robert, chez qui nous passions nos week-ends avec son épouse, Danièle Delorme, qui m'a proposé ce rôle.

Pourquoi ce personnage un peu perché ?

Je traversais une crise d'ado qui s'était traduite par une année de silence complet. Une attitude ridicule et un peu hautaine qui amusait beaucoup Yves Robert ! Il m'a demandé de rester moi-même.

L'écriture du rôle a-t-elle été calquée sur votre personnalité ?

Disons qu'Yves et Jean-Loup Dabadie sont partis de moi pour construire un personnage qui m'est, par certains aspects, totalement étranger. Le duffel-coat, ce n'est pas moi, le type féru de jazz non plus. En revanche le côté « gauchiste pathétique », ça me ressemblait. J'emmerdais tout le monde avec mes discours anarchistes !

Comment se passe votre première journée ?

On me convoque, à 9 h, pour une séquence où je dois répondre au téléphone. Mais je me trompe dans le texte, alors j'improvise puis je me raccroche par miracle au dialogue. Yves éclate de rire et me dit : "Parfait ! Merci, Christophe." Il était 9 h 05, j'avais terminé ma journée et je venais d'empocher l'équivalent de 3 000 € en cinq minutes. Je me suis dit que le cinéma, c'est vraiment génial !

L'ambiance sur le plateau était sympa ?

C'était détendu mais très pro. Yves Robert tournait vite. De plus on sentait le poids d'une grosse machine, Gaumont, beaucoup d'argent, une organisation très hiérarchisée. Les rôles importants étaient choyés et les autres, considérés comme de la piétaille.

Quels étaient les rapports des vedettes du film, Jean Rochefort, Guy Bedos, Claude Brasseur et Victor Lanoux entre elles ?

Fondamentalement professionnels. Pour ma part, j'avais (...)

Lire la suite sur Telestar.fr

Instant Vintage : quand Télé Star avait suivi Georges Pernoud en Afrique du Sud pour Thalassa en 1998
Marc Lavoine (The Voice 2020) : ce surprenant surnom pendant sa carrière dans le hard rock
L'animatrice Caroline Flack (Love Island) s'est suicidée à 40 ans
Cindy (Koh-Lanta, Mamans et Célèbres) mariée : elle a dit "oui" à Thomas !
L'actrice Lynn Cohen (Magda dans Sex and the City) est morte à 86 ans