Les élèves français aussi doués que la moyenne de ceux de l'OCDE, mais fortement touchés par les inégalités

Les élèves français de 15 ans obtiennent des résultats similaires à la moyenne des pays de l'OCDE, selon une enquête du Programme international de l’OCDE pour le suivi des acquis des élèves (Pisa). Mais cette étude note qu'ils sont beaucoup plus touchés par les écarts de scores en raison de fortes inégalités dans l'Hexagone.

“Un élève moyen.” C’est ainsi qu’Éric Charbonnier, analyste à la Direction de l'Éducation de l'OCDE, qualifie la France au regard de ses résultats à la dernière enquête Pisa 2018 (Programme international de l’OCDE pour le suivi des acquis des élèves).

Menée tous les trois ans depuis 2000 dans tous les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques ainsi que dans plusieurs dizaines d’autres États, cette étude évalue les connaissances des élèves de 15 ans en compréhension de l’écrit, en mathématiques et en sciences. En tout, des élèves venant de 79 pays - dont les 36 états membres de l’OCDE - ont participé à ces tests.

Il ressort de cette enquête que dans les trois matières évaluées, les jeunes Français obtiennent des résultats similaires à la moyenne totale des pays de l’OCDE. Sur une échelle de 0 à 1000, leur score s’élève en moyenne à 493 en compréhension écrite (contre 487 pour l’OCDE), à 495 en mathématiques (contre 489 pour l’OCDE) et à 493 en sciences (contre 489 pour l’OCDE). Des performances qui n’ont pas connu d’évolution notable depuis la première édition du test Pisa, en 2000.

La France se positionne ainsi entre la 15e et la 20e place du classement des pays de l’OCDE en compréhension de l’écrit, entre la 15e et la 24e place en mathématiques et entre la 16e et la 23e place en sciences. Parmi les meilleurs élèves de l'OCDE, toutes épreuves...

Lire la suite sur BFMTV.com

Cette vidéo peut également vous intéresser :

A lire aussi