Élèves corses questionnés sur leurs pratiques religieuses : "Un calendrier électoral dicte ce type de mesures"

franceinfo
Crise de recrutement chez les enseignants : des centaines de postes non pourvus à la rentrée de septembre

Un questionnaire sur la diversité, destiné aux élèves des classes de primaire en Corse, fait polémique. Elaboré par des enseignants-chercheurs de l'Université de Corse, il est diffusé dans le cadre d'une étude sur la diversité commandée par l'Assemblée de Corse (dirigée par les nationalistes). Ce questionnaire interroge les enfants sur les langues parlées par leurs proches, les voyages à l'étranger et les pratiques religieuses. Vendredi, le recteur de Corse n'a pas autorisé la distribution de ce questionnaire, mettant en avant la loi informatique et libertés de 1978.

"C'est un calendrier électoral qui dicte ce type de mesures", a réagi lundi sur franceinfo François Tatti, le président MCD (Mouvement Corse Démocrate) de la communauté d’agglomération de Bastia, évoquant les élections territoriales qui doivent se tenir à la fin de l'année.

franceinfo : Ce questionnaire, même modifié, doit-il être distribué ou pas ?

François Tatti : Ce questionnaire ne doit pas prospérer. On connaît la situation tendue en Corse. Les questions d'intégration, on les connaît avec une acuité particulière. Dès qu'on intervient dans ce débat, il faut le faire en respectant la loi. La loi interdit de poser des questions sur l'appartenance religieuse, encore moins au sein de l'école et à des enfants de huit ans. Je ne mets pas en cause la bonne volonté de ceux qui ont travaillé sur ce questionnaire. Il y a la volonté de faire avancer les choses. Mais on voit bien le danger.

Est-ce que vous voyez une arrière-pensée dans ce questionnaire ?

Le président de l'Assemblée est indépendantiste. À la fin de l'année, nous avons des élections territoriales. L'Assemblée de Corse est renouvelée. On voit bien les éléments de campagne électorale qui se profile derrière ce type de questionnaire. "Te sens-tu Français ? Comment vois-tu les Français ? Pour te faire accepter, penses-tu qu'il faut que tu oublies ton identité ?" Ce sont des (...) Lire la suite sur Francetv info

Présidentielle : quel candidat les maires corses ont-il parrainé?
"Crois-tu en Allah, Dieu, Yahvé?" une enquête dans les écoles suscite l'émoi
Pour la première fois, une femme figure au programme de l'épreuve de littérature du bac L
Admission post-bac : l'État tente une opération transparence
Fusillade au lycée Tocqueville de Grasse : la sécurisation des établissements scolaires mise à l'épreuve

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages