Égypte : le secteur du tourisme tourne au ralenti à cause du Covid-19

Les revenus du secteur touristique, en Égypte, ont chuté de 60% avec la pandémie. Dans la vallée du Nil, les vols en montgolfière continuent, mais il y a un an, elles étaient quatre fois plus nombreuses à décoller chaque matin depuis Louxor. Les passagers sont majoritairement Egyptiens, les étrangers se comptent sur les doigts d’une main. Les rares hôtels encore ouverts sont presque tous déserts. L’un des plus renommés de Louxor a cassé ses prix pour attirer quelques clients, sans grand succès. L’économie du pays déstabilisée L’Égypte impose un couvre-feu de minuit à 6 heures du matin. Les autorités misent sur une immunité collective et assurent que la maladie fait peu de victimes : 10 000 morts environ sur 10 millions d’Égyptiens. Avant l’épidémie, près de 8 000 personnes se pressaient chaque jour dans la vallée des Rois pour admirer les tombeaux. Pour les professionnels du tourisme et les artisans, c’est un coup dur. Deux millions d’emplois dépendent du secteur. De quoi déstabiliser l’économie du pays.