Publicité

En Égypte, le président Abdel Fattah al-Sissi prête serment pour un troisième mandat

Abdel Fattah al-Sissi a prêté serment, mardi, devant le Parlement pour son troisième mandat à la tête de l'Égypte, dans un contexte de graves tensions régionales et d'importantes difficultés économiques. L'ancien maréchal de 69 ans a remporté en décembre l'élection présidentielle avec 89,6 % des voix.

Et de trois. Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a prêté serment, mardi 2 avril, devant le Parlement pour son troisième mandat à la tête du plus peuplé des pays arabes, dans un contexte de graves tensions régionales et d'importantes difficultés économiques.

Au pouvoir depuis une décennie déjà, Abdel Fattah al-Sissi devrait rester à son poste jusqu'en 2030.

L'ancien maréchal de 69 ans a remporté en décembre l'élection présidentielle avec 89,6 % des voix, face à trois autres candidats peu connus du grand public - les adversaires de l'opposition ayant eux été écartés ou emprisonnés.

Ex-chef de l'armée et ministre de la Défense, Abdel Fattah al-Sissi avait orchestré en 2013, un an avant son accession à la présidence, la destitution de l'islamiste Mohamed Morsi, suite à des manifestations populaires massives.

Son mandat, qui débutera dès mercredi et pour une durée de six ans, est censé être le dernier conformément à la Constitution. Sauf si des amendements constitutionnels sont à nouveau décidés pour ouvrir la voie à une prolongation.

Le chef de l'État avait remporté en 2014 sa première présidentielle, avant d'être réélu en 2018. Il avait remporté ces deux scrutins avec environ 97 % des voix.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Égypte : le président Sissi réélu pour un troisième mandat avec 89,6 % des voix
Présidentielle en Égypte : Abdel Fattah al-Sissi, dix ans de pouvoir absolu et de realpolitik
Égypte : huit dirigeants des Frères musulmans, dont leur guide suprême, condamnés à mort