Égypte : une "portion seulement" d'une "cité perdue" a été mise au jour

Jé. M.
·2 min de lecture

Une ville d'artisans datant de plus de 3000 ans, liée au roi Amenhotep III, a été présentée en détails ce samedi. Une découverte qui pourrait en appeler d'autres.

Une "portion seulement" de la "cité perdue" de plus de 3000 ans récemment découverte près de Louxor a été mise au jour près de Louxor, ont indiqué ce samedi les autorités égyptiennes et l'archéologue Zahi Hawass qui a supervisé les fouilles.

"Nous avons trouvé une portion seulement de la ville", a dit Zahi Hawass, samedi matin lors d'une présentation à la presse de la ville antique située sur la rive ouest du Nil avant d'ajouter "mais la ville s'étend vers l'ouest et le nord".

Selon lui, les fouilles, dans la ville enfouie sous le sable depuis des millénaires, vont continuer encore quelques années. Les archéologues égyptiens, qui ont entamé les fouilles sur ce site en septembre 2020, ont trouvé des centaines de poteries, de la viande séchée, du vin, de petites statues, des bijoux.

Bien plus qu'une ville

D'après les estimations des archéologues, la ville découverte date du roi Amenhotep III, arrivé sur le trône en 1391 avant notre ère. La datation a été établie grâce à des sceaux apposés sur des poteries.

"Ce n'est pas seulement une ville, nous pouvons aussi voir de l'activité économique, des ateliers, des fours", ajoute Mostafa Waziri, le secrétaire général du Conseil général des antiquités égyptien.

Une série de murs de brique d'argile, ainsi que des rues passant entre les constructions sont visibles sur le site. Une série de poteries, de bijoux, d'amulettes retrouvées dans les ruines, ont également été exposées samedi.

La découverte avait été annoncée dès jeudi dans un communiqué par la mission archéologique.

Un enjeu touristique

L'Égypte, qui cherche à faire revenir les touristes après des années d'instabilité, avait déjà mis en valeur la semaine dernière son patrimoine archéologique en organisant au Caire un défilé très médiatisé de momies de pharaons.

Plusieurs archéologues dont Tarek Farag ont affirmé que la zone dans laquelle a été faite la découverte avait été fouillée il y a plus de 100 ans, et que la cité en question y avait été découverte. Selon Mostafa Waziri, les fouilles précédentes il y a une centaine d'années, ne s'étaient pas déroulées au même endroit, mais plus au sud.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :