Égypte : des pluies diluviennes provoquent une invasion de scorpions, plus de 500 personnes piquées

·2 min de lecture

Selon les autorités égyptiennes, plus de 500 personnes ont été piquées ces dernières heures dans le Sud du pays.

Un dommage collatéral cauchemardesque. Ces derniers jours, des pluies diluviennes ainsi que de violents vents se sont abattus sur la région d'Assouan, dans le Sud de l'Égypte. Si ces phénomènes météorologiques ont provoqué inondations et coupures de courant, elles ont également été à l'origine d'une invasion de scorpions, qui sont venus trouver refuge dans les rues et maisons des villes.  

Stock d'anti-venin suffisant 

Comme l'a depuis indiqué le gouvernement sur les réseaux sociaux, "plus de 500 personnes ont été piquées". En commentaires, des habitants se disaient "encerclés par les scorpions et les serpents", disant s'inquiéter pour "les enfants et les vieillards".

Il existe quatre ou cinq types de scorpions dans le désert égyptien, dont les piqûres peuvent provoquer de fortes fièvres, mais aucun décès dû à une piqûre de scorpion n'a été enregistré, a précisé le ministère de la Santé.

Comme l'indique le site Geo, dans cette zone de l'Égypte se trouve également un scorpion nommé l'Androctonus crassicauda, également appelé "scorpion arabe à queue grasse." D'une taille pouvant varier entre huit et dix centimètres, il fait partie des arachnides les plus dangereux au monde. Sans intervention, son venin composé de plusieurs toxines est capable de tuer un être humain en moins d'une heure. 

En outre, le ministère de la Santé local a assuré qu'un stock suffisant d'anti-venin était à disposition de la population. 

Effondrements mortels

Au total, depuis le début des intempéries, quatre personnes ont trouvé la mort dans le sud égyptien. "Cela faisait onze ans qu'on avait pas enregistré une telle quantité de pluie et cela découle du changement climatique mondial", a affirmé mardi Khaled Qassem, responsable local du ministère du Développement local.

En "55 minutes" dans la nuit de vendredi à samedi, "huit millions de mètres cubes d'eau" se sont abattus sur la province d'Assouan, à 650 kilomètres au sud du Caire, a détaillé le gouverneur, Achraf Attiya, à la télévision d'Etat.

Selon les premières constatations, les morts seraient dues à l'effondrement de plusieurs habitations sous le poids des pluies et des grêlons. Au total, 106 maisons ont été emportées et plus de 300 partiellement endommagées, selon le gouverneur Attiya.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - En Egypte, une "nouvelle capitale" pharaonique sort des sables du désert

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles