Égypte : de nouveaux vestiges chrétiens mis au jour dans une zone désertique

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

La mission archéologique franco-norvégienne a découvert ces nouveaux vestiges d'édifices chrétiens de l'Antiquité tardive dans le désert occidental égyptien, indiquant une vie monacale dans la région au Ve siècle, a indiqué samedi le ministère égyptien des Antiquités. "La mission franco-norvégienne a découvert (...) sur le site de Tell Ganoub Kasr al-Agouz, dans l'oasis d'al-Bahariya, plusieurs bâtiments construits en basalte, sculptés dans la pierre et en brique", selon un communiqué du ministère.

"Vestiges de trois églises et cellules de moines"

Ces derniers correspondent à "six secteurs abritant les vestiges de trois églises et des cellules de moines" dont "les murs portent des graffitis et des symboles à connotation copte", a précisé le responsable des antiquités islamiques, coptes et juives, Oussama Talaat, cité dans le document.

Également cité par le ministère, le chef de la mission, Victor Ghica, estime que cette découverte permet de comprendre "l'aménagement des bâtiments et la formation des premières communautés monacales" dans cette région égyptienne.

En outre, il a ajouté que "19 édifices et une église sculptés dans la pierre" ont été découverts en 2020. L'église portait "sur ses murs des inscriptions religieuses" et bibliques "en grec" indiquant "la nature monacale de la vie dans la zone" et la "présence de moines dès le Ve siècle" de notre ère.

Le site isolé a accueilli des ascètes chrétiens

Isolé dans le désert, dans le sud-ouest de l'Égypte, loin des villages (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi