Égypte: le nouveau ministre de l'Éducation accusé d’avoir triché sur ses qualifications

Une polémique a éclaté en Égypte au sujet du nouveau ministre de l'Éducation, quatre jours après sa prestation de serment mercredi 3 juillet. Mohamed Abdel Latif, qui se prévaut d’un doctorat, est accusé d’avoir triché sur ses qualifications.

C'est un remaniement ministériel de grande ampleur qui est déjà entaché par la polémique. Dès sa nomination et sa prestation de serment le 3 juillet, beaucoup d’internautes ont commencé à mettre en doute les qualifications du « docteur » Mohamed Abdel Latif, relate notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti.

Une recherche sur la Cardiff City University aux États-Unis auprès de laquelle le ministre indique avoir obtenu son doctorat en éducation s’avère être un compte Facebook qui profite de la célébrité de l’Université de Cardiff au Pays de Galles. L’université virtuelle écrit : « quel que soit votre niveau ou votre parcours éducatif, l’université de Cardiff peut vous aider à créer votre futur avec divers programmes académiques ».

L'intégrité du ministre mise en doute

Les photos du campus sont, selon les fact-checkers, celles de l’université de Cambridge. Un célèbre avocat a déposé une plainte auprès du procureur général réclamant l’ouverture d’une enquête judiciaire. Des internautes sont plus directs. Ils réclament sur les réseaux sociaux le limogeage immédiat du ministre.

À lire aussiÉgypte: le prix du pain subventionné multiplié par quatre


Lire la suite sur RFI