Égypte : des marins bloqués filment "l’embouteillage" de cargos à l’entrée du canal de Suez

·2 min de lecture

Un cargo long de 400 mètres s’est échoué mercredi 24 mars 2021 en travers du canal de Suez, un point de passage incontournable du transport maritime mondial. Le trafic des autres navires s’est alors retrouvé bloqué dans les deux sens et des marins ont pu documenter l’incident en images. Du jamais-vu depuis le début de la globalisation des échanges commerciaux.

Le porte-conteneurs MV Ever Given s’est échoué ce mercredi après avoir été déporté par une rafale de vent, à quelques kilomètres au nord de la ville de Suez, marquant l’entrée sud du canal. La première photo de l’incident, publiée sur Instagram le 23 mars 2021 au soir, montre bien que le navire a bloqué le cours d’eau dans toute sa largeur.

L’utilisatrice d’Instagram Julianne Cona a posté une photo du porte-conteneurs géant prise depuis le Maersk Denver, bloqué derrière l'Ever Given. "Un navire devant nous s'est échoué alors qu'il franchissait le canal et il est maintenant bloqué en travers", a-t-elle écrit. "Il semble que nous pourrions être ici pour un petit moment."

D’autres marins ont pu documenter leur galère dans cet "embouteillage", par exemple un homme russophone, qui a tourné cette vidéo :

Depuis le pont d’un navire géant, il montre de nombreux autres porte-conteneurs immobilisés dans le canal et raconte qu’un navire s’est arrêté, rendant la situation compliquée : "Tout le convoi [de navires] a jeté l’ancre, on va rester là à attendre."

Selon l'agence Bloomberg, plus de 100 navires étaient en attente de pouvoir emprunter le canal de Suez après cet incident. Près de 10 % du trafic maritime mondial passe par là.

Sur Marine Traffic, un site permettant de visionner le trafic maritime en direct sur une carte, on peut effectivement voir de nombreux cargos immobilisés de part et d’autre du MV Ever Given.

Sur son compte Twitter, le site Marine Traffic a averti que les "navires coincés dans le canal de Suez transportent des marchandises vitales et les retards peuvent causer des maux de tête à tous ceux qui vont devoir ajuster les plannings".

L’entreprise taïwanaise Evergreen Marine Corporation a indiqué ce mercredi à l’AFP être "en discussion avec les parties concernées, y compris l'Autorité qui gère le canal, pour assister le bateau dès que possible". Plus tard dans la journée, plusieurs sources ont indiqué à l’agence Reuters que le navire avait pu bouger et donc commencer à débloquer le canal.