Egypte : des momies royales défilent au Caire avant d'emménager dans un nouveau musée

Un déménagement en grande pompe. Vingt-deux chars transportant des momies de rois et reines de l'Egypte antique ont défilé, samedi 3 avril, dans les rues du Caire lors d'un spectacle grandiose. Elles rejoignent ainsi leur nouvelle demeure, le flambant neuf Musée national de la civilisation égyptienne (NMEC). Encadrés d'une garde montée, les chars noirs ornés de motifs dorés et lumineux rappelant les embarcations funéraires antiques ont quitté vers 20 heures, heure locale, la place Tahrir et le musée du Caire, où les momies reposaient depuis plus d'un siècle. Sous les coups de canon, les chars sont arrivés au nouveau musée vers 20h30, accueillis par le président Abdel Fattah al-Sissi.Des momies exposées à partir du 18 avril Dans l'ordre chronologique, le pharaon Seqenenre Tâa (XVIe siècle avant J-C.), surnommé "le courageux", a ouvert la marche, fermée par Ramsès IX (XIIe siècle avant J-C.). Parmi les momies les plus connues figurent celles de la reine Hatchepsout et du roi Ramsès II. Au total, 60 motos, 150 chevaux, 330 figurants (étudiants en sport), 150 musiciens et 150 percussionnistes du ministère de la Défense ont été mobilisés pour l'événement, selon les autorités. Le NMEC, qui occupe un vaste bâtiment moderne, doit ouvrir ses portes au public le 4 avril, mais les momies ne seront exposées au public qu'à partir du 18 avril. Découvertes près de Louxor (sud) à partir de 1881, la plupart des 22 momies n'avaient pas quitté la place Tahrir depuis le début du XXe siècle. Depuis les années 1950, elles y étaient exposées dans une petite salle, sans explications muséographiques claires. Au NMEC, elles apparaitront dans des caissons plus modernes "pour un contrôle de la température et l'humidité meilleur qu'au vieux musée", explique à l'AFP Salima Ikram, professeure d'Egyptologie à l'Université américaine du Caire.