Égypte: les habitants du Caire face à de fortes chaleurs dès juin

Une vague de chaleur durable s’est installée au Moyen-Orient ces derniers jours. Le thermomètre a ainsi flirté avec les 50 °C à Assouan, au sud de l’Égypte, la semaine dernière. Un record pour la saison. Et la capitale égyptienne souffre aussi, puisqu’il y a fait 44 °C. Les 20 millions d’habitants de l’agglomération du Caire ont donc cherché un peu de fraîcheur.

Avec notre correspondante au Caire, Léonie Lebrun

En surplomb de la fournaise cairote, les fontaines du parc Al-Azhar, le plus vaste et le plus connu de la capitale, accueillent les visiteurs. « On vient chercher un peu de douceur, les gens vont à l’extérieur, dans les parcs par exemple comme ici pour respirer un peu », explique un jeune homme.

Sous un arbre, de jeunes étudiantes partagent un pique-nique pour échapper, le temps d’un repas, aux folles températures. « Là, on est seulement au mois de juin. Il fait très chaud ! Nous, Égyptiens, nous connaissons la chaleur de mi-juillet à aout. On sait qu’il fera chaud alors, on se réfugie à Alexandrie par exemple. Mais dès le mois de juin, c’est très tôt pour avoir cette chaleur. », raconte l'une d'elle. « Le temps est très dur pour nous. Vraiment, c’est si chaud, l’an dernier, tous les ans passés… Il n’y a rien de comparable, c’est la première fois que je vois ça », se plaint une autre.

Le thermomètre devrait baisser un peu pour quelques jours avant de remonter en flèche le week-end prochain pour atteindre à nouveau 44 degrés.


Lire la suite sur RFI