Égypte: un contrat avec Siemens pour construire trois lignes de train à grande vitesse

L’Égypte et la compagnie allemande Siemens viennent de signer un contrat pharaonique pour la construction de trois lignes de chemin de fer pour un train à grande vitesse d’une longueur de plus de 2 000 km. « Le plus grand contrat de Siemens en 175 ans d’existence », selon le PDG du géant allemand. Les détails de ce contrat.

de notre correspondant au Caire,

Il y a une première ligne de chemin de fer qui est déjà en cours de construction. Elle relie Suez à la nouvelle capitale administrative, passe par la banlieue du Caire et remonte vers la Méditerranée : Alexandrie puis Alamein et enfin Marsa Matrouh près de la frontière libyenne. Son coût est estimé à une vingtaine de milliards d’euros.

La seconde ligne partira d’Hurgada en mer Rouge pour finir à Louxor. Et la troisième ligne, qui fait plus de mille kilomètres, partira du Caire pour descendre toute la vallée du Nil et arriver à Abou Simbel, à l’extrême Sud de l’Égypte. Ces deux dernières ligne auront une dimension touristique tandis que la première Suez-Méditerranée veut joindre les deux pôles économiques et administratifs du pays.

De nombreux accidents

De plus, les trains égyptiens sont lents, entre 80 et 120 km/heure et roulent au diesel. Les trois nouvelles lignes sont électrifiées et les trains rouleront à 250 km heure pour les TGV, 180 pour les trains régionaux et 120 pour les trains de marchandises. La première ligne devrait être terminée en 2027 mais certains tronçons seront opérationnels dès l’année prochaine.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles