Égypte antique : époques prédynastiques et premières dynasties, aux origines de l'immortalité

·1 min de lecture

Mille ans avant les pyramides, les grandes nécropoles de Hiérakonpolis et d’Abydos accueillent les premiers pharaons pour leur voyage vers l’au-delà. On y décèle déjà les prémices de rites et de croyances qui perdureront plus de 4.000 ans.

Cet article est issu du Hors-série de Sciences et Avenir n°197 daté avril-mai 2019

Outre une chapelle, la tombe abrite une vingtaine de sépultures. Elles recèlent des restes d’humains - des adultes, dont un nain - et surtout d’animaux. Une véritable ménagerie : chiens de chasse, aurochs, crocodile, antilopes, hippopotames, babouins, éléphant… Des espèces qui, pour certaines, avaient été chassées de la région par l’intense désertification engagée bien avant le 5e millénaire. D’innombrables objets ont également été retrouvés : tessons de poterie, récipients en ivoire, figurines d’argile ou de silex, fragments de tissus de lin recouvrant parfois des ossements, etc. Des restes de murs suggèrent que ce complexe funéraire pouvait être clos. "Il est tout à fait possible qu’il s’agisse de la sépulture du premier roi d’Égypte, suppute l’égyptologue belge Stan Hendrickx, spécialiste de l’iconographie prédynastique. Une telle profusion laisse penser que ce personnage exerçait son influence bien au-delà de la région. La nécropole HK6 où il a été enterré semble d’ailleurs avoir été entretenue pendant un millénaire : c’est dire son importance."

Des nécropoles prédynastiques comme celle-ci jalonnent toute la vallée du Nil, en particulier la rive ouest. L’une des plus vastes a été découverte en 1894 par l’archéologue français Émile Amélineau. Il s’agit du cimetière Oum el-Qaab à Abydos, une vaste nécropole qui, elle aussi, a été utilisée pendant au moins un millénaire. Elle était vraisemblablement celle de la ville de This (ou Thinis), qui aurait succédé à Hiérakonpolis comme centre de pouvoir avant d’être détrônée à son tour par Memphis, capitale des pharaons après l’unification du royaume. De This, il ne reste rien d’autre, mais son existence est affirmée dans des textes postérieurs, comme l’histoire de l’Égypte rédigée par Manéthon sous le règne de Ptolémée II, au 3e siècle av. J.-C.

"Les nécropoles sont bien souvent le seul moyen de nous informer sur la période prédynastique, c[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles