Égalité hommes-femmes : une start-up toulousaine propose un congé menstruel à ses salariées

·2 min de lecture
© Benjamin Peter

Depuis le 8 mars dernier, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, les salariées de l'entreprise Louis, spécialisée dans la conception et la production de meubles de bureaux en bois, peuvent bénéficier d'une journée par mois de congé menstruel. Une initiative des salariés qui favorise le bien-être au travail et représente également un gain économique pour l'entreprise.

Ce sont des salariés qui ont alerté sur la situation de leurs collègues. Tous les mois, certaines souffrent de règles douloureuses. Chez Louis, on conçoit et on produit des meubles de bureau en contreplaqué à destination des entreprises. La start-up est installée à Labège en proche banlieue toulousaine et compte 18 salariés dont près de la moitié de femmes et notamment en production chez les ébénistes. Ils manipulent des planches, les poncent, les chanfreinent, un travail physique.

Pour Margot qui chaque mois subit des douleurs intenses au moment des règles, certains jours peuvent être difficiles. "C'est une inquiétude à chaque fois que j'ai mes règles, parce que je suis très faible. On porte des charges lourdes, on reste debout, on piétine beaucoup et j'ai beaucoup de mal", admet-elle. "Cela m'est déjà arrivé demander à partir en plein milieu d'une journée parce que je ne me sentais vraiment pas bien et plus apte à travailler. Du coup c'était une journée de perdue". Ce sont ses collègues, Manu et Lucie, qui sont allés voir la direction avec ce projet : proposer aux salariées qui le souhaitent de disposer d'une journée de congé supplémentaire chaque mois.

Une "contrainte naturelle"

"On a des personnes qui tous les mois devaient poser une journée de leurs congés payés personnels, donc on s'est dit que ce n'était pas équitable du tout" explique Manu. "Les femmes se retrouvaient au final avec un jour de moins que tout le reste de l'entreprise donc il s'agissait juste de faire un...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Journée des droits des femmes : Chez Règles élémentaires, Tarana Duhaut s'engage contre la précarité menstruelle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles