Égalité femmes-hommes : "Les quotas sont un mal nécessaire", selon Marlène Schiappa

franceinfo
·1 min de lecture

"Les quotas sont un mal nécessaires", affirme Marlène Schiappa qui défend une proposition de loi LREM pour imposer des femmes, notamment dans les directions d'entreprises. Invitée du 8.30 franceinfo dimanche 14 mars, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur réagissait à la déclaration d'Élisabeth Moreno qui lui a succédé à l'égalité femmes-hommes et qui considère qu'"il n'y a rien de plus humiliant que de dire à quelqu'un 'vous êtes à la place qui est la vôtre parce que vous êtes un quota".

"Ce que je trouve vraiment humiliant, répond sa prédécesseure, c'est quand on ne vous nomme pas et qu'on vous explique que c'est parce que vous n'aurez pas les épaules parce que vous êtes une femme, que vous n'avez pas suffisamment de caractère, que vous n'êtes pas leader, et que vous allez peut-être tomber enceinte".

"La femme qu'on ne trouve pas, c'est la femme qu'on ne cherche pas à nommer"

"J'ai toujours dit et toujours considéré que pendant des années, on a nommé des hommes parce qu'ils étaient des hommes. On pourrait peut-être maintenant nommer des femmes", propose Marlène Schiappa.

"Quand il n'y a pas de quotas, ça ne progresse pas", affirme la ministre. Marlène Schiappa assure que "la part des femmes n'a pas progressé dans les Comex", les comités exécutifs, puisqu'il n'y a pas de quotas. "En revanche, grâce à la loi Copé-Zimmermann la France est maintenant en tête du classement européen sur la part de femmes dans les conseils d'administration parce qu'il y a eu des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi