Éducation : une rentrée laborieuse pour les familles, avec les cours à la maison

Avec des serveurs inaccessibles et des réseaux saturés, l'école a la maison a démarré au ralenti, mardi 6 avril. "Comme tout le monde est en cours en ligne aujourd'hui, il y a trop de gens, et du coup le site sature", commente Tessa Rubio, une élève de 3ème. Certains ont ainsi rapidement déserté, comme une dizaine d'élèves dans la classe de Tessa. Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, évoque une attaque informatique venue de l'étranger.Jongler entre travail et école"Ce matin, il y a eu quelques difficultés", a reconnu Emmanuel Macon lors d'une visioconférence avec des collégiens dans l'après-midi, évoquant à la fois des "incidents" et des "malveillances". En télétravail, les parents doivent jongler entre les sollicitations des enfants et les réunions. C'est le cas de François Cuenot, coordinateur scientifique, qui fait l'école pour son fils de cinq ans et devra travailler tard dans la soirée pour rattraper son retard. Heureusement, la maîtresse de son fils s'était préparée, en lui donnant une pochette de devoirs.