Éducation : les réclamations liées aux examens et concours ont flambé en 2020

·1 min de lecture
Des lycéens planchent sur une épreuve du baccalauréat (Illustration).
Des lycéens planchent sur une épreuve du baccalauréat (Illustration).

Passer un examen ou un concours en temps de pandémie relève du parcours du combattant. Pour s?en convaincre, il suffit de prendre connaissance du dernier rapport de la médiatrice de l?Éducation nationale, publié mardi 20 juillet 2021 et relayé par nos confrères des Échos. En 2020, Catherine Becchetti-Bizot a en effet vu les réclamations liées aux examens et concours bondir de 92 % par rapport à 2019, représentant 28 % de l?ensemble de ses saisines. D?après le rapport, cette flambée serait « principalement » liée « aux difficultés de passation des épreuves, dans le contexte sanitaire de 2020 ».

Ce sont en premier lieu les problèmes d?inscriptions aux examens qui ont posé problème. À en croire le rapport, moult candidats ont ainsi rencontré des difficultés au moment de remplir les formulaires dématérialisés, les obligeant à formuler des demandes de corrections a posteriori. D?autres réclamations émanent de candidats qui n?ont tout simplement pas pu se rendre sur les lieux d?examen le jour J, confinés en outre-mer ou à l?étranger.

À LIRE AUSSIPression en classes préparatoires : stimulante ou décourageante ?

Les notes souvent contestées

Une bonne partie des saisines (44 %) a également trait à des contestations de notes. La vague de suppressions d?épreuves en raison de la pandémie de Covid-19, substituées par une évaluation en contrôle continu, a « suscité de nombreuses demandes de la part de candidats qui contestaient soit le fait de ne pas pouvoir en bénéficier [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles