Éducation : la question de la reconnaissance des enfants transgenre à l’école se pose après le suicide d'une lycéenne à Lille

Alexis Morel
·1 min de lecture

Le suicide d'une lycéenne transgenre à Lille, mercredi 16 décembre, repose la question de la prise en charge et de la reconnaissance des enfants transgenre à l’école. L'élève avait été exclue une journée de son établissement car elle portait une jupe. Sur les réseaux sociaux, certains mettent en cause une altercation filmée entre l'adolescente et une adulte, identifiée par des élèves comme un cadre de l'établissement, à propos de ce vêtement. Les familles concernées par la question font souvent état d'un vrai parcours du combattant pour qu'un établissement scolaire reconnaisse un changement de genre.

Le documentaire Petite fille, diffusé récemment par Arte l'a montré avec le cas de Sacha, 8 ans, née dans un corps de garçon et dont les parents ont du se battre pour faire reconnaître sa nouvelle identité de fille par son école jusqu'à devoir présenter une attestation médicale aux enseignants. Arnaud Alessandrin est sociologue à l'université de Bordeaux. Selon ce spécialiste des questions de genre et de discrimination, l'Éducation nationale n'est pas encore prête à bien gérer ces situations : "Ce qui se passe, c’est du cas par cas et de l’inégalité de traitement. L’élève et les parents, en fonction de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi