Éducation : un parent d’élève poursuivi pour avoir menacé de « trancher la tête » d’un professeur

© SYSPEO/SIPA

Ce lundi sonnait la rentrée pour de nombreux élèves. Mais au lycée Val-de-Seine au Grand-Quevilly, en Seine-Maritime, celle-ci  a été retardée de deux heures en soutien à un professeur de mathématiques victime de menaces de mort. En effet, lors d’une réunion de parents-professeurs, le 20 octobre dernier, cet enseignant a été interpelé par un parent d’élève sur « un ton agressif » comme relève la plainte que RMC a pu consulter. « Vous continuez à traiter ma fille comme ça et je vous tranche la tête, vous entendez, je vous tranche la tête », a lancé le père de famille au professeur de mathématiques.

À l’origine, un mauvais placement de classe

Le père de la lycéenne reproche à l’enseignant d’avoir placé sa fille au fond de la classe. Il explique que son enfant souffre de problèmes de dyslexie, dysphrasie, et dyscalculie. Au vu de son handicap et de son placement, la jeune fille ne pourrait pas suivre correctement le cours enseigné selon son père. Mais l’enseignant explique aux enquêteurs n’avoir jamais été mis au courant de ces différents problèmes et dit placer ses élèves par ordre alphabétique. Le parent d’élève a de son côté expliqué qu’il avait prévenu le proviseur et depuis, a-t-il assuré aux enquêteurs, sa fille avait rejoint les premiers rangs.

Lire aussi - Éducation nationale : une étude du ministère révèle « l’épuisement élevé » des enseignants

Jeudi 20 octobre le père de famille a perdu son sang-froid et a menacé de mort le professeur de mathématiques. D’après le pla...


Lire la suite sur LeJDD