Éducation nationale : "Je veux une institution beaucoup plus humaine", confie Jean-Michel Blanquer

France 2

Durant l'année scolaire 2018-2019, 58 agents de l'Éducation nationale se sont suicidés, et 11 depuis septembre 2019, selon des chiffres du ministère de l'Éducation dévoilés pour la première fois mercredi 6 novembre. Le dernier en date est celui de Christine Renon, directrice d'une école maternelle à Pantin (Seine-Saint-Denis), le 23 septembre. Dans un courrier envoyé deux jours avant son suicide, cette femme de 58 ans mettait en cause l'Éducation nationale et ses conditions de travail, détaillant "son épuisement", la solitude des directeurs, les réformes incessantes et contradictoires, ou encore l'accumulation de tâches "chronophages".

"C'est évidemment une émotion très grande puisque c'est un drame", réagit Jean-Michel Blanquer sur le plateau des "4 Vérités", jeudi matin. "Les directeurs d'école sont, dans le système scolaire, ceux qui concentrent le plus d'obligations et qui ont (...) besoin d'être aidés", poursuit le ministre de l'Éducation nationale. Ce dernier tient toutefois à rappeler que le nombre de suicides d'agents est "très en dessous" de la moyenne nationale, même si "le taux de suicide est toujours trop élevé".

Ressources humaines de proximité

"Un des sujets de faiblesse, qui vaut pour beaucoup d'institutions (...), c'est que nous manquons de médecins de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi