Éducation : l’enseignement en langue régionale dans le public voté à l’Assemblée nationale

À Rennes (Ille-et-Vilaine), une école privée donne des cours en breton dès la maternelle. Ce sera bientôt possible dans les établissements publics, qui pourront ouvrir, s’ils le souhaitent, une filière où presque toutes les matières seront dispensées dans une langue régionale, comme le basque ou le corse. Cet enseignement immersif a été permis par le vote d’un texte de loi jeudi 8 avril à l’Assemblée nationale, contre toute attente. Le député (Libertés et Territoires) du Morbihan à l’initiative de ce texte, Paul Molac, a salué "une véritable réconciliation dans notre pays". Le ministre de l’Éducation nationale était contre "La diversité, c’est ce qui peut nous permettre d’accepter l’autre dans sa différence, et je crois que c’est particulièrement important", a-t-il ajouté à la tribune, portant fièrement son masque aux motifs bretons. Le débat a néanmoins enflammé l'hémicycle. Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a estimé que le texte allait trop loin. Des financements pour ces écoles dispensant des enseignements en langue régionale ont également été votés.