Éducation : La France pas si mauvaise élève, selon l'OCDE

Record de temps pour les savoirs fondamentaux

Non, l'école républicaine n'a pas renoncé à apprendre à lire, écrire, compter ! Selon le rapport, ces disciplines de bases représentent toujours 59 % du temps scolaire dans l’enseignement élémentaire français, soit la proportion la plus élevée de tous les pays de l’OCDE. Dans le détail, la France consacre 38 % du temps scolaire à la lecture, à l'écriture et à la littérature, et 21 % aux mathématiques (contre respectivement 25% et 16 % pour la moyenne des pays de l'OCDE).

Le salaire des professeurs plus bas mais plus stable

C'est l'un des plus mauvais points du rapport. À l'école, au collège ou au lycée, le salaire d'un professeur français avec quinze ans d'ancienneté est au moins 15 % inférieur à la moyenne des pays de l’OCDE. Cependant, on note que les professeurs français ont échappé à la baisse (en termes réels) des salaires qui a frappé leurs homologues dans près de la moitié des pays de l'OCDE, entre 2015 et 2022 : ils ont vu leur pouvoir d'achat augmenter, en moyenne, de 2 % sur cette période... mais ils partaient de bien plus bas !

À lire aussi Les chiffres noirs de l’Education nationale

La France championne... des vacances

16 semaines. C'est la durée de vacances dont bénéficient nos élèves de primaire, contre 13 semaines pour la moyenne des pays de l'OCDE. La France se hisse au 6ème rang des plus longue vacances, derrière les pays baltes, la Grèce et la Roumanie. À noter que, chez nous, les vacances sont pl...


Lire la suite sur LeJDD