Éducation : des vélos-bureaux pour aider les élèves à se concentrer

Des élèves de 3e prennent des cours de trigonométrie dans un collège de Lapalisse (Allier). Les notions sont difficiles, mais la classe participe, écoute et suit le cours. Au fond, un élève pédale sous son bureau sans que cela ne semble choquer personne. Pour cause, le professeur s'est vu imposer ce nouveau mobilier contre son gré. L'invention vient du Canada. Elle est arrivée au collège de Lapalisse fin septembre. On compte quatre vélos-bureaux pour chaque niveau, de la 6e à la 3e. Les élèves sont volontaires et échangent spontanément au milieu du cours. Le vélo-bureau a vite été adopté. Une "alternative non conflictuelle" aux punitions Derrière le côté ludique se trouve un véritable objectif pédagogique. Le dispositif est en expérimentation jusqu'à Noël. "Par rapport aux élèves qui peuvent être en difficultés pour suivre un cours et canaliser leur énergie, on trouve une alternative non conflictuelle qui ne soit pas une exclusion de cours, une punition, une retenue...", détaille Franck Boussahba, le directeur de l'établissement. Si le test est concluant, le principal souhaiterait un vélo-bureau pour chaque classe du collège, soit 16 au total.