Éducation : accueil assuré à l'école pour les enfants des professions dites prioritaires

Pour certains enfants ce mardi 6 avril, rien n’a vraiment changé : retour à l’école, cartable sur le dos et retrouvailles dans la cour de récréation. Il s’agit d’enfants de soignants, de pharmaciens, ou encore de professionnels du secteur de la sécurité. Autant de domaines dits prioritaires pour lesquels les établissements restent ouverts, en dernier recours. C’est le cas au sein de l’école Sainte-Marie à Caen (Calvados), où un peu moins de 70 élèves sont accueillis cette semaine, contre 500 en temps normal. Un accueil qualitatif L’accueil se fait par petit groupe, de même niveau. "Je préfère rester à l’école, moi, pour retrouver les amis, pour faire comme d’habitude, pour être en classe, travailler avec la maîtresse", explique un jeune élève. "Par expérience (…), le travail ici peut se faire en une heure et demie, alors qu’il va falloir trois heures à la maison", témoigne Sébastien Dufresne, l’un des professeurs des écoles mobilisés. "On est sur une forme beaucoup plus qualitative qu’une simple garderie puisque les enfants sont accompagnés pour faire leur travail", poursuit Flore Outon, la directrice de l’école.