Édouard Philippe raconte ses trois ans à Matignon dans un essai

·1 min de lecture

Neuf mois après son départ de Matignon, l'ex-Premier ministre, Édouard Philippe fait son retour sur le devant de la scène médiatique avec un livre Impression et lignes claires (JC Lattès), à paraître le 7 avril prochain, et une tournée des médias pour en faire la promotion. Dans cet ouvrage, qu'il a évoqué dans une interview au Point, le maire du Havre se dévoile sans trop en dire sur son avenir politique.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"Vous verrez"

Édouard Philippe l'assume : il "aime être aux manettes". Le voilà pourtant privé des manettes de Matignon depuis neuf mois, mais celui-ci ne laisse rien fuiter de ses projets d'avenir. La seule chose qu'il affirme avec certitude, c'est qu'il n'a aucune intention de voir ses idées "partir à vau-l'eau" sans se battre pour elles. Quant aux méthodes, il n'en dit pas plus : "Vous verrez."

Le Premier ministre assure toujours garder la tête froide face à sa popularité qu'il dit "aussi solide qu'une volute de fumée". Le retour d'Édouard Philippe coïncide avec un moment où le chef de l'État, Emmanuel Macron, doit se résoudre à fermer de nouveau les écoles. Une décision qui, l'an dernier, avait faire pleuré Édouard Philippe de rage et de tristesse, raconte l'ex-chef du gouvernement, qui avait par ailleurs toujours été réticent à parler du monde d'après. "Je trouve ça imprudent tant que la crise n'a pas terminé de produire ses effets", dit-il. Emmanuel Macron, lui, en avait parlé dès le 13 avril, au coeur...


Lire la suite sur Europe1