Édouard Philippe au secours de Jean Castex : ce tweet qui ne passe pas inaperçu

·1 min de lecture

Alors que les Français vivent un deuxième confinement, les commerces "non essentiels" sont les premiers à souffrir de cette situation. Parmi eux, les libraires, qui ont été obligés de fermer et dont les derniers espoirs ont été douchés par Jean Castex. Même chose du côté des supermarchés et surfaces culturelles, dont les rayons livres ont été fermés. Si Nicolas Bedos a appelé le gouvernement à soutenir les commerces culturels de proximité, d'autres préfèrent relativiser face aux mesures instaurées. C'est le cas d'Edouard Philippe. Le maire du havre a volé au secours de son successeur, dans une publication relayée sur Twitter ce mardi 3 novembre.

L'ex-Premier ministre a, dans un premier temps, expliqué que les marchands du livre du Havre ont connu le même sort que leurs homologues parisiens. "Au Havre comme ailleurs, les librairies sont fermées", a-t-il écrit. Il a ensuite mis en exergue des solutions comme les services en ligne. "On peut commander et venir retirer des pépites". L'homme politique a accompagné de deux photos de l'ancien bras droit d'Emmanuel Macron. Sur la première, on aperçoit l'ancien ministre prendre la pose avec un livre en main, Les voyages d'Hadrien de Dimitri Tilloi d'Ambrosi. En prônant le "click and collect", et comme il l'a affirmé en hashtag, Édouard Philippe a voulu soutenir sa librairie et par la même occasion, redonner un peu d'espoir aux Français.

Il n'a pas toujours été question de fermer les librairies. A l'origine, Emmanuel Macron voulait garder (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le saviez-vous ? Emmanuel-Philibert de Savoie a ouvert une pizzeria à Los Angeles et c’est une affaire sérieuse
Olivier Véran : ce coup de trafalgar des Républicains qui a perturbé la majorité
Vexation pour Meghan Markle et Harry : Elizabeth II va de nouveau imposer ses héritiers directs sur une photo
Diana espionnée par William : ce mensonge qui a fragilisé la princesse
VIDÉO - "Joe Biden aux portes de la sénilité" : la sortie polémique d’un chroniqueur de Laurence Ferrari