Édouard Philippe accuse Emmanuel Macron d’avoir « tué la majorité présidentielle »

Édouard Philippe lors des auditions des chefs de parti et de coalition avant les élections législatives, à Paris, le 20 juin 2024.  - Credit:Lafargue Raphael - Abaca
Édouard Philippe lors des auditions des chefs de parti et de coalition avant les élections législatives, à Paris, le 20 juin 2024. - Credit:Lafargue Raphael - Abaca

Il lui reste fidèle mais ne l'épargne pas. L'ancien Premier ministre Édouard Philippe ne cache plus ses critiques envers Emmanuel Macron, qu'il accuse d'avoir « tué » la majorité présidentielle.

Jeudi 20 juin, celui qui est aujourd'hui maire du Havre est interrogé par un journaliste de TF1 sur son état d'esprit au moment et depuis la dissolution de l'Assemblée nationale provoquée par Emmanuel Macron le 9 juin au soir des résultats des européennes, largement remportées par le Rassemblement national (RN).

Que pense Édouard Philippe du choix d’Emmanuel Macron d’avoir dissous l’Assemblée nationale ?

« J’aurai l’occasion de le dire », répond l’ancien Premier ministre au micro de @PaulLarrouturou. « Pour l’heure, l’important c’est de se concentrer sur le premier tour » ⤵️ pic.twitter.com/uYXBRaEpOf

— TF1Info (@TF1Info) June 20, 2024

« Écoutez, il a pris sa décision seul », estime d'abord Édouard Philippe. « On peut parfaitement s'interroger pour savoir si c'est une décision opportune ou inopportune, risquée ou, au contraire, qui crée des opportunités. Moi, je sais ce que j'en pense, mais je n'ai pas très envie de faire beaucoup de commentaires », botte d'abord en touche l'ancien locataire de Matignon. « J'aurai l'occasion de le dire », répète-t-il ensuite sans en dire davantage.

À LIRE AUSSI Édouard Philippe explique pourquoi il ne veut pas donner de consigne de vote (pour l'instant)

« On peut penser ce qu'on veut de cette dissolution, mais c'est un fait [...] Lire la suite