Publicité

Édito polémique de Patrick Cohen sur Crépol : le RN et des téléspectateurs saisissent l’Arcom

L’édito de Patrick Cohen fait grand bruit. Sur France 5, lundi 27 novembre, le journaliste de C à vous a décrypté « la mécanique de la haine et du mensonge ». Son édito fait écho à la mort de Thomas lors d’une attaque au couteau en pleine fête communale à Crépol le 19 novembre dernier, qui a par la suite mené à des manifestations de membres de l’ultradroite, notamment à Romans-sur-Isère le week-end dernier. Patrick Cohen est d’abord revenu sur les faits, rappelant qu’une « dizaine de jeunes » se sont mêlés aux participants de ce bal.

Selon l’ancien matinalier de France Inter et d’Europe 1, ces individus qui n’étaient « pas du village », seraient venus dans le simple but de « s’amuser, de draguer des filles ». Il a encore raconté, en reprenant les propos des « mis en cause » : « Pas d’incident jusqu’à la dernière chanson de la soirée, Tchikita du rappeur Jul. C’est là que d’après les mis en cause, l’un des participants au bal, un rugbyman, aurait tiré les cheveux longs d’un des membres du groupe, le traitant de « Tchikita”, c’est-à-dire de fille sexy. » Une bagarre aurait alors éclaté : « Les offensés sortent des couteaux. Un adolescent de 16 ans s’effondre, poignardé à mort. Il s’appelait Thomas, il jouait au rugby, c’était l’une de ses premières sorties...»

Patrick Cohen s’est ensuite lancé dans une diatribe à l’égard de « la droite et de l’extrême droite » qui voudraient « nous faire croire que nous sommes au bord d’une guerre civile », et « qu’une France se dresse con...


Lire la suite sur LeJDD