ÉDITO - "Il faut être beaucoup plus dur avec l'antisémitisme"

Les actes antisémites ont progressé de 74% en France en 2018, a déclaré Christophe Castaner lundi soir. Le ministre de l'Intérieur s'exprimait en réaction aux actes anti-juifs commis récemment à Paris et dans l'Essonne. Ces actes antisémites ont bondi de 311 à 541 l'an passé, a précisé le ministre. 

"L'antisémitisme se répand comme un poison, comme un fiel. Il attaque, il pourrit les esprits, il assassine", a déclaré Christophe Castaner à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne).

Pour notre éditorialiste Christophe Barbier, l'exécutif doit faire preuve de beaucoup plus de fermeté face à l'antisémitisme. 

Christophe Barbier baromètre des éditorialistes

> "Il faut être beaucoup plus dur avec l'antisémitisme"

"On connait les trois fibres de l'antisémitisme structurel dans notre société actuelle. D'un côté un antisémitisme ancestral, presque médiéval si j'ose dire, qui a commencé quand les Chrétiens accusaient les Juifs d'avoir crucifié Jésus. Ensuite, un antisémitisme bien entendu lié au nazisme et au néo-nazisme, qui nous poursuit depuis les années 1930 et même en France depuis l'affaire Dreyfus [1894]. Et puis un dernier antisémitisme importé des conflits au Proche-Orient, et qui a fait beaucoup de ravages dans les sociétés des banlieues.

Et on a l'impression que ces derniers temps, les trois antisémitismes reviennent, que ces trois là s'expriment à travers des actes absolument immondes. Comme les arbres coupés...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi