ÉDITO - Crash du Boeing en Iran: pourquoi Téhéran a été contraint de reconnaître sa responsabilité

1 / 2

ÉDITO - Crash du Boeing en Iran: pourquoi Téhéran a été contraint de reconnaître sa responsabilité

Trois jours après le crash de l'avion d'Ukrainian Airlines, l'Iran a reconnu sa responsabilité dans le drame, admettant avoir abattu le Boeing 737 par "erreur". Selon notre éditorialiste en politique internationale Ulysse Gosset, la tension devenait trop forte pour l'Iran, qui s'est senti contraint d'admettre son erreur.

"La pression devenait trop forte pour l'Iran et de toutes parts, du Canada avec de très nombreuses victimes canadiennes, de l'Ukraine mais aussi de Suède, donc effectivement il fallait réagir", résume Ulysse Gosset. 

Le ministres iranien des Affaires étrangères avait ainsi exprimé "regrets, excuses et condoléances", tout en soulignant que Washington n'était pas étranger à ce drame. Un sentiment partagé par le président iranien qui a évoqué une "erreur humaine", "causée par l'aventurisme américain".

"L'Iran incrimine politiquement Donald Trump"

"L'Iran reconnait l'erreur mais, politiquement, incrimine Donald Trump", analyse Ulysse Gosset.

Le pays avait jusqu'alors nié la thèse selon laquelle l'avion ukrainien aurait été touché par un missile iranien.

"C'est vrai que, à l'origine de cette tension, il y a d'abord le tir de drone sur le général Soleimani, qui a provoqué une énorme émotion et une mobilisation nationaliste très forte. L'Iran a donné la réponse avec des représailles, mais cette catastrophe qui a fait 176 victimes a complètement rebattu les cartes et il a fallu que l'Iran fasse volte-face",...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi