ÉDITO - Conférence de presse de Macron: "On a assisté à la mue d'un technocrate"

1 / 2

ÉDITO - Conférence de presse de Macron: "On a assisté à la mue d'un technocrate"

Emmanuel Macron a livré ses réponses à la crise des gilets jaunes et a lancé l'acte II de son quinquennat, ce jeudi soir lors de sa conférence de presse organisée à l'Élysée. Nos éditorialistes politiques ont jugé qu'il s'agissait d'un tournant et d'un changement de méthode pour le président.

Pour sa toute première conférence de presse depuis son élection en 2017, devant quelque 320 journalistes, le chef de l'Etat a salué les "justes revendications à l'origine" du "mouvement inédit" des gilets jaunes, mais a cependant réaffirmé sa politique tout en adoptant une posture d'écoute des Français. 

Selon nos éditorialistes politiques, Emmanuel Macron a choisi d'adopter une position plus "humaniste" et plus proche des Français pour relancer l'acte II de son quinquennat. Il a également abordé la campagne des européennes, 10 jours en retard après l'incendie de Notre-Dame, en s'adressant clairement à l'électorat de droite. 

  • "La mue d'un technocrate", pour Ruth Elkrief

"On a assisté à la mue d'un technocrate brillant qui a réussi à devenir président et qui se politise, qui devient un homme politique", a jugé notre éditorialiste politique. "La suppression de l'ENA est d'ailleurs emblématique de cette mue qu'il vit lui-même. Il maintient son cap mais il y met de l'humain, des racines, du savoir-faire. Il a placé son projet sous le signe de la ré-humanisation".

"Ce soir, Emmanuel Macron a rectifié à la marge à la fois son projet et sa personnalité pour répondre à des mesures très précises, catégorielles. Il y a des réponses très précises: réindexation des retraites, fin des fermetures d'hôpitaux", a-t-elle poursuivi.

"C'est: 'je reste droit dans mes bottes' tout en...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi