[Édito] Affaiblir la concurrence, le véritable but de Free Mobile ?

Attaque et contre-attaque Il y a une dizaine d'années, un certain Bouygues Télécom a dévoilé un forfait à la limite du révolutionnaire : 45 minutes de télécommunication pour 13 €, ou encore 1h30 pour 19 €. Sans SMS. Dix ans plus tard, en 2011, certains opérateurs lancèrent le forfait social, aussi appelé forfait RSA (rappelez-vous), offrant 40 minutes d'appel et 40 SMS pour 10 € par mois. En somme, en dix ans, l'évolution a été ridicule. Free a ainsi profité de cet immobilisme pour lancer en janvier dernier un forfait à 2 € pour 1h de communication et 60 SMS. Un forfait qui s'est transformé cette semaine en 2h et SMS illimités. Le forfait de janvier dernier était une claque sévère aux forfaits RSA et aux offres prépayées, qui ont d'ailleurs perdu 1,5 million de clients en neuf mois. Son évolution est une gifle pour les forfaits équivalents proposés à 9,90 € chez certains concurrents (Red, La Poste, Sosh, Virgin, etc.) ainsi que d'autres forfaits, du type celui de Joe Mobile à 5 € (SMS/MMS illimités) ou encore celui de Red à 4,99 € (100 minutes et 100 SMS). Red de SFR a toutefois déjà réagi et modifié ses forfaits, pourtant très récents. Bref, Free Mobile prouve que ses forfaits ne sont pas figés et qu'il sait réagir. Toutefois, cette évolution démontre aussi que l'opérateur avait besoin de se relancer face à une concurrence de plus en plus agressive. Il n'est ainsi pas impossible que Free ait constaté une chute de son nombre d'abonnés, que ce soit à 2 ou 19,99 €. Et si la gamme à 10 € par mois est toujours laissée vacante, Free oblige ses concurrents à réévaluer à nouveau leurs forfaits, et ainsi perdre de nouveau de la valeur.Se renforcer (un peu), affaiblir (beaucoup) Et c'est justement là l'une des conséquences majeures de la présence de Free Mobile, voire l'un de ses buts, pour ne pas dire son essence même. Bien entendu, pour le groupe Iliad, Free Mobile lui permet d'augmenter fortement son chiffre (...) Lire la suite sur PCInpact.com

[Édito] Affaiblir la concurrence, le véritable but de Free Mobile ?

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.