Édition : Vincent Bolloré dans le viseur de l’Autorité de la concurrence

·1 min de lecture
Le patron de Vivendi, Vincent Bolloré.
Le patron de Vivendi, Vincent Bolloré.

L?arrivée fracassante de Vincent Bolloré chez Lagardère n?inquiète pas que le secteur de l?audiovisuel. Le nouveau costume de l?industriel français, désormais premier actionnaire, avec 27 % du capital, de l?empire bâti par Jean-Luc Lagardère, plombe quelque peu l?ambiance au sein du monde feutré de l?édition française. L?industrie du livre s?affole à l?idée de voir l?actuel propriétaire d?Editis, propriété de Vivendi et numéro deux du secteur, faire main basse sur Hachette, joyau du groupe Lagardère qui n?est autre que le leader du marché.

Ces craintes semblent partagées par l?Autorité de la concurrence, qui surveille cette situation comme le lait sur le feu, comme le révèlent nos confrères de BFM Business, lundi 19 juillet 2021. Le gendarme de la concurrence compte ainsi veiller à ce que Vivendi n?opère pas une prise de contrôle déguisée sur Lagardère, créant ainsi une « forme de duopole », comme le redoute le patron d?une grande maison d?édition, qui s?est confié à la chaîne d?informations en continu.

À LIRE AUSSIHachette : Pierre Leroy, « le serrurier » du groupe Lagardère

Quand on voit ce qui se passe entre CNews et Europe1, on ne peut être que sceptiqueUn patron de maison d?édition

Pour tenter de rasséréner le secteur, Vivendi s?est engagé à ce que son patron, Arnaud de Puyfontaine, qui préside donc également Editis, quitte le conseil d?administration à chaque fois qu?il sera question d?Hachette afin d?éviter tout conflit d?intérêts. Un garde-fou qui ne r [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles