Écrans : la lumière bleue et ses effets néfastes

Qui dit écran, dit lumière bleue. Cette dernière est faite d'ondes de lumière courtes et puissantes. Une partie de cette lumière, appelée la bleu-turquoise, est bénéfique pour l'humeur et le cycle du sommeil. C'est la partie bleu-violet qui pose problème. Elle provient notamment des LED de nos écrans et de certains éclairages intérieurs. Le dernier rapport de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) confirme la toxicité de la lumière bleue provenant des LED sur notre rétine.

Privilégier un éclairage domestique blanc-chaud À long terme, une exposition aiguë peut conduire a une baisse de l'acuité visuelle définitive, partielle ou totale. Tandis qu'une exposition chronique peut augmenter les risques de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). La nuit, une exposition à la lumière bleue perturbe les rythmes biologiques et donc le sommeil. Une étude a démontré que l'espérance de vie de mouches exposées à la lumière bleue diminuait considérablement. Afin de prévenir ces dégénérescences, il est conseillé de privilégier un éclairage domestique de type blanc-chaud plutôt que blanc-froid et d'éviter les écrans avant de se coucher.