"Écoterrorisme" : Clémentine Autain dénonce une "insulte" de Gérald Darmanin

Clémentine Autain sur BFMTV-RMC le 31 octobre 2022  - BFMTV
Clémentine Autain sur BFMTV-RMC le 31 octobre 2022 - BFMTV

Clémentine Autain a réagi sur BFMTV-RMC aux propos du ministre de l'Intérieur. Lesquels sont, selon elle, une "insulte" pour les "militants de l'écologie" et les "victimes de terrorisme".

"Une insulte". Invitée de BFMTV-RMC ce lundi, Clémentine Autain, députée La France Insoumise (LFI), a fustigé les propos tenus par Gérald Darmanin dimanche au lendemain d'une manifestation contre la construction d'une méga bassine à Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres.

Le ministre de l'Intérieur a dénoncé le "mode opératoire" des manifestants qualifiant celui-ci "d'écoterrorisme" alors que des violents heurts avaient éclaté la veille avec les forces de l'ordre.

"Créer une polémique dans la polémique"

"L'écoterrorisme, c'est une insulte aux militants de l'écologie", a d'abord répondu Clémentine Autain. "Il s'agit d'une cause défendue avec une manifestation qui était, pour l'essentiel bon enfant, qui se tramait de façon tout à fait classique par rapport à des manifestations de ce type".

L'insoumise estime qu'il s'agit également d'une "insulte" pour "les victimes du terrorisme". "Associer le mot écologie au terrorisme, c'est une manière de banaliser", a-t-elle développé. Et d'ajouter : "C'est aussi une façon de créer une polémique dans la polémique et quelque part, un écran de fumée au contenu du combat, de l'enjeu qui est là".

Pour Clémentine Autain, cela détourne l'attention du "fond du sujet", qui est, selon elle, de "savoir si oui ou non, il est juste de réserver pour douze agriculteurs des immenses bassines qui vont dérégler le cycle de l'eau et qui sont, en plus, financées, à 70%, par de l'argent public".

L'élue met en avant la nécessité de "basculer d'une agriculture productiviste à une agriculture qui soit soutenable sur un plan environnemental et qui profite à nous toutes et tous".

Darmanin "choisit" ses "ennemis numéro un"

Par ailleurs, Clémentine Autain dénonce un "problème de doctrine de maintien de l'ordre", évoquant la mobilisation de "1700 [policiers et] gendarmes", et "d'hélycoptères" pour une "simple manifestation".

"Quand on est ministre de l'Intérieur, on se doit de créer les conditions d'un apaisement, pas d'une escalade [...] Or, il me semble que la suprésence policière n'est pas de nature à apaiser les choses mais à les tendre", a pointé la députée.

D'après la députée, Gérald Darmanin "choisit quels sont ses ennemis numéro un".

Cela "fait écho à l'ambiance générale du pays [...] où, en gros, les militants écologistes, la gauche, la Nupes est la cible numéro un du pouvoir en place qui banalise l'extrême droite",a-t-elle ajouté.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Clémentine Autain : "Il y a un problème de doctrine de maintien de l'ordre" à Sainte-Soline